Dans le massif des Costes

19 03 2017

Tout mon matériel , couture, tricot, tissus, est dans les cartons et le plus gênant…  à 730 km !

Et puis en ce moment je n’ai pas trop envie de travailler de mes petits doigts. Je préfère travailler des petons et des guibolles.  C’est fou le nombre de muscles oubliés tout au long de cet hiver pourtant très occupé.

Nous randonnons derrière chez nous presque chaque jour. Et derrière chez nous savez vous quoi qui n’y a ? Y a le massif des Costes, absolument magnifique quelque soit la saison.  En ce printemps, sous un ciel d’azur fleurissent le romarin et le thym qui embaument à tour de rôle sous nos pas. Et puis il y a surtout les iris sauvages qui nous offrent d’extraordinaires tales bleues et jaunes. Un enchantement.

iris sauvages

iris sauvages

Et comme je suis toujours en froid avec mon appareil photo, j’ai emprunté les images à décrirepaysages,  que je remercie. Ces images auraient pu être prises dans les Costes.

Filplume



Deuxième tour pour les visites

16 03 2017

Où vous avais-je laissés ? Hum, quelques jours avant le déménagement.

Aujourd’hui c’est chose faite. Nous avons eu beaucoup de chance avec le temps. Pluie la veille et lendemain du grand déménagement. Rien le jour J.  5 copains et mon mari, plus mon père en chef de chantier. Nous avons tout stocké chez lui. Route vers le sud dimanche avec là encore le temps avec nous jusqu’à l’arrivée. Juste le temps de vider la remorque. Timing parfait.

Nous avions projeté de nous poser un peu. C’était sans compter sur les agences qui attendaient de pied ferme notre arrivée. Et c ‘est reparti pour les visites, cette fois de l’appartement. A ranger et à briquer pour 2 à 3 visites par semaine. Même si sans visites notre sweet- home est plutôt du genre propret. Nous le présentons nickel. Une contre visite cet après midi, alors au programme ce matin : nickeliser l’appartement. Sympa ce néologisme, pas facile à prononcer ;-)

Allez, je lâche le clavier et m’en vais nickeliser !

Filplume



Des cartons, encore des cartons

1 03 2017

Ca y est ! tout est en carton :-)

Ou presque, il nous reste : 4 assiettes et gobelets en plastique, 2 lots de couverts chacun, 2 bols, 1 poêle et  1 casserole pour deux jours.

Et une petite valise de vêtements tout de même !

Après des semaines de tri, de vente sur le bon coin, de dons aux Emmaüs et de petits tours par la déchetterie. Puis 9 jours de mise en cartons, emballage de meubles ou de démontage, d’emballages d’objets fragiles (là nous avons évité le démontage !) dans du papier bulle ou du papier cellophane, de décrochage de rideaux et de luminaires et j’en passe. Ceux qui ont déjà vidé une grande maison savent !

Nous sommes sur les rotules, archi crevés et archi contents. Pour la peine un petit restaurant ce midi, nous l’avons bien mérité.

Campement encore demain puis déménagement vendredi, ou plutôt stockage chez mon père.

Samedi repos chez des amis et départ dimanche matin pour le SUD dans notre petit appartement en attendant de trouver la maison de nos rêves.

Filplume



52 idées pour 2017

2 02 2017

Je viens de m’offrir un chouette agenda 2017.

Un agenda  grand format. Mon sac à main à refuser tout de go de le transporter. Non, non et non a-t-il dit. Mon épaule pareil ! Devant tant de détermination, c’est d’accord, ce sera l’agenda familial.

Mais surtout ce sera l’agenda créatif de l’année 2017. Une semaine, une proposition de réalisation avec les explications détaillées. La suite en images. Aux éditions de Saxe.

agenda créatif 2017

Déjà la couverture est superbe !

aperçu réalisations

Ils ne donnent pas envie de coudre ces petits chatons ?

explications types

Et les explications sont détaillées. Que demander de plus ? Du temps !

Filplume



Mon nouvel appareil photo

22 01 2017

A quoi tu vois que tu as pris quelques dizaines de bougies ? Au fait que si l’on change quelques données techniques de ces maudits appareils qui jalonnent ton quotidien, cela tient pour toi d’un bouleversement agaçant, très agaçant !

Je ne m’habitue pas à mon nouvel appareil photo, je suis passée de mon Canon que j’avais bien en main à un Polaroïd que je jetterais volontiers par terre. Mon pauvre Canon lui est tombé tout seul par terre ! Comme je le regrette. J’ai l’impression de ne même plus savoir appuyer sur un bouton. C’est flou, c’est bougé, il ne cesse de faire le point quand j’appuie. Ça m’énerve !

La notice est miniature. A tel point que même avec ma loupe de broderie je n’arrive pas à la déchiffrer.  Elle est aussi minimaliste, elle tient en deux pages ! Quand je me balade dans les propriétés, il y a plusieurs tailles d’image, laquelle est la meilleure ? Que faire de la balance des blancs ? Et des termes qui me sont inconnus. C’est quoi l’ISO ?

Il y a aussi l’extraction d’images. Avec mon cher Canon, rien de plus simple. Là malgré le choix du dossier, qu’il faut refaire à chaque fois cela dit en passant, j’ai un mal fou à retrouver l’image, qu’il faut renommer avant de la retraiter. C’est le bazar dans mes fichiers depuis que j’ai fait nettoyé mon PC. Grrrr ! Je passe dix minutes à cliquer avant d’avoir une photo à déposer sur mon blog. Un pensum !

Pour vider l’appareil, c’est une par une et non toutes en une seule fois ! Ou alors je n’ai pas encore trouvé le bon raccourci clavier pour sélectionner tout, alors que cela fonctionnait parfaitement avec le Canon.

Rendez moi mon Canon !

Bref, je n’ai plus de plaisir à mettre en scène mes petites créations et à vous les faire partager. Je prendrais bien un cours de Polaroïd ! Et de Windows 8 par la même occasion pour faire un bon tri dans mes fichiers. J’ai plein de dossiers en double (que je n’ai pas créés) avec des contenus différents. Que c’est irritant !

Même chose pour mon téléphone dont je vous parlerai peut-être un peu plus tard. Il m’énerve bien aussi celui là ! L’autre est tombé par terre aussi.

Tiens il faudrait que j’écrive un petit truc sur “tombé par terre”, ce serait rigolo.

Filplume



Cache cœur rose œillet

21 01 2017

Une petite revisite pour ce cache cœur que j’ai déjà  réalisé il y a déjà 4 ans !

Pas de cœur sur l’épaule mais des liserés écrus, 1 seul bouton et une pression en dessous pour l’autre partie croisée.

La bande du bas n’est pas recousue, mais les mailles ont été relevées au crochet, j’adore cette technique, bien plus agréable que d’assembler deux pièces de tricot. J’ai fait cette bande un peu plus longue. Des mailles relevées encore pour l’encolure, jusqu’au bout pour cette fois et des côtes à la place du point mousse.

Je vais maintenant confier ce joli cache cœur au facteur pour qui l’apporte au plus vite à ma petite Moïra.

cache cœur rose

Quelques détails techniques

Laine Phildar, qualité Lambswool, Coloris œillet et écru
Tricoté en 3 et 3.5
Cette qualité de laine est très agréable à tricoter avec 51% de laine d’agneau.
Taille 6 mois.

Extrait du catalogue Phildar n°44

Filplume



A l’horizon 2017

4 01 2017

Les jours passent et mon blog reste muet.

La préparation des fêtes a pris un peu (pas mal) de temps. La maison a été pleine deux semaines. Je n’ai touché à aucune aiguille, ni à coudre, ni à broder, ni à tricoter. Il faudra tout de même que je vous montre mes en cours.

Sans compter qu’en parallèle, la maison est en vente. Donc propre, rangée, décorée pour les visites, ça prend du temps aussi. Du temps matériel et du temps pour l’esprit. Le coup de cœur a eu lieu, le troisième, et là le compromis est signé. Nous croisons les doigts pour que les acquéreurs obtiennent leur prêt.

Il faut donc commencer à préparer le déménagement. Et là c’est pas de la tarte.  Vider une grande maison… avec 6 pièces, un garage, un grenier, un atelier et un studio. Faire le tri, on garde, on donne, on jette… pffff ! ça occupe ! Parfois je me sens un peu dépassée. Et je parle pas de la paperasse et de la sécu qui par un sens inné du timing m’adresse les rappels de bilans à faire. Pfff….

Sinon le père Noël m’a apporté un nouvel appareil photo. Maintenant il faut que je l’apprivoise, que j’installe le CD qui va bien et tutti quanti. Bientôt à nouveau quelques photos de mes en cours pour commencer.

Filplume.



Un snood pour une boîte

15 12 2016

Comment habiller une boîte, surtout en plein hiver, et bien avec un snood pardi !

snood boîte

Habillage de boîte au point de côtes de mousse

habillage boîte en tricot

Tricoté en laine Idéal chez Bergère de France, aiguilles n°4
Le point utilisé : des côtes de mousse  :

1er rang (endroit du travail) : tout à l’endroit
2e rang : *1 mailles envers, *2 mailles endroit*. Répéter de * à *
Répéter ces deux rangs

Et terminé par 4 barres de point mousse (8 rangs)

Explications (ou tuto) de la boîte habillée au tricot 

Rapide, simple, efficace !  Mesurer votre boîte, pourtour et hauteur.
Un peu de calculs… et  monter le nombre de mailles nécessaires pour la hauteur en vous reportant à l’échantillon indiqué sur le bandeau de papier de la pelote

Juste un peu avant la bonne longueur pour le pourtour, faire quelques rangs de point mousse.
Assembler en faisant se chevaucher  les deux bords sur le point mousse.
Coudre quelques boutons et enfiler sur la boîte

Filplume



Envie de me remettre au crochet

9 12 2016

Quelques images issues d’un site auquel je viens de m’abonner avec bonheur. Les tutos tricot crochet.

Cela donne envie de se remettre au crochet. Qu’en pensez vous ?

maison Noël au crochet

Une maison de Noël au crochet façon pain d’épices

et un élégant coussin vintage avec un napperon

coussin napperon crochet

Retrouvez sur le site leurs auteurs.

Ou de fils en crochet pour la maison pain d’épices

Filplume



Des couvercles brodés pour les boutons

3 12 2016

J’avais une très grosse boîte de boutons. Y trouver le bon bouton relevait du défi. Il faut fouiller avec les doigts, touiller, fouiller encore, avant de trouver le bouton ad hoc, avec la bonne forme, la bonne couleur, la bonne taille. Mission pas toujours possible.

Un tri s’imposait. Les premiers bocaux et leurs couvercles décorés ont fait leur apparition il y a quelques semaines

D’autres décors étaient brodés depuis belle lurette, en juillet quand la lumière est parfaite, le tri était alors juste envisagé.

Entre deux séjours en Provence, entre deux couvertures et autres plaisirs de layette au tricot, de doudous cousus, les derniers bocaux  avec leurs  couvercles brodés d’initiales en forme de boutons font l’entrée.

bocaux décorés pour boutons

Couvercles de bocaux brodés de boutons au point compté 

Vous aurez noté la présence d’un petit intrus avec le couvercle décoré de fleurs en feutrine surmontées d’un joli bouton.

bocaux pour boutons avec couvercle brodé

Couvercles brodés au point compté

Côté qualité des photos, il faudra patienter un peu. Mon appareil photo a chu ! En attendant le Père Noël, je fais mes reportages avec mon téléphone. Et ça se voit !

Filplume








Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 590 articles | blog Gratuit | Abus?