Chronique potagère

26 10 2013

Exercice d’écriture. Reprendre un texte court écrit de vos petites mains et le réécrire sur 4 modes différents.

Texte original
La première fois que j’ai eu un jardin, c’était tout au fond d’un grand jardin. Il m’avait été attribué une petite parcelle entre le groseillier à maquereaux et l’ombre du pommier. Coin de terre inculte abandonnée par le jardinier et qui avait pourtant fait mon bonheur. J’y avais planté des radis, beaucoup de radis et les avais assidument arrosés. On aime bien les radis quand on a 8 ans.

Mathématiques
” Prenez votre cahier du jour et écrivez à 2 cm de la marge
Vous avez décidé de planter pour la première fois des radis. Pour cela, l’agriculteur vous a attribué un lopin de terre à l’angle supérieur droit de son jardin. Sachant que le jardin est un parallélépipède rectangle de 9 m sur 6 m, que la surface octroyée représente 10% du terrain et que les radis occupent 45% du lopin, quel est l’âge du jardinier en herbe ? ”

Policier
Deux hommes en tablier verts et sabots crottés font irruption dans le grand jardin et se dirigent droit sur le garçonnet.

  • Brigade potagère, présentez votre sachet de graines !
  • Voici messieurs, dit-il en leur tendant timidement le sachet de radis roses.
  • Hum, vos sillons ne sont pas règlementaires, les radis doivent être espacés de 10 cm maximum et à une distance de 20 cm du groseillier à maquereaux !
  • Je l’ignorais monsieur le brigadier jardinier, veuillez m’excuser
  • Hum, hum, ça ira pour cette première fois, faites attention dorénavant et n’oubliez pas les arrosages fréquents !

Dur dur la culture !

Culinaire
Fraiser le coin de jardin avec une fourche bêche
Etaler la terre en une abaisse régulière
Creuser des sillons réguliers à l’aide d’une binette
Délayer les graines des radis dans une poignée de sable
Saupoudrer les sillons de l’appareil sable-graines
Mouiller généreusement d’eau claire.
Zester d’espoirs gourmands et attendre 21 jours avant dégustation.

Pastiche
Être jardinier ou ne pas être ? Telle est la question.
Y-a-t-il plus de jardins fertiles sous l’ombre du pommier ou au ras du groseillier à maquereaux ?
Bêcher, planter rien de plus .
Avoir des radis on ne pas en avoir ?
Qu’est ce que tu préfères ?

© Sylvie Andreini


Actions

Informations





Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 603 articles | blog Gratuit | Abus?