Dans le massif des Costes

19 03 2017

Tout mon matériel , couture, tricot, tissus, est dans les cartons et le plus gênant…  à 730 km !

Et puis en ce moment je n’ai pas trop envie de travailler de mes petits doigts. Je préfère travailler des petons et des guibolles.  C’est fou le nombre de muscles oubliés tout au long de cet hiver pourtant très occupé.

Nous randonnons derrière chez nous presque chaque jour. Et derrière chez nous savez vous quoi qui n’y a ? Y a le massif des Costes, absolument magnifique quelque soit la saison.  En ce printemps, sous un ciel d’azur fleurissent le romarin et le thym qui embaument à tour de rôle sous nos pas. Et puis il y a surtout les iris sauvages qui nous offrent d’extraordinaires tales bleues et jaunes. Un enchantement.

iris sauvages

iris sauvages

Et comme je suis toujours en froid avec mon appareil photo, j’ai emprunté les images à décrirepaysages,  que je remercie. Ces images auraient pu être prises dans les Costes.

Filplume







Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 603 articles | blog Gratuit | Abus?