Dans un mois tout pile

1 06 2017

1er juin ! Dans un mois tout pile, nous entrerons dans notre nouveau logis.

Je regarde la terrasse de l’appartement éclairée du soleil levant, y fais quelques pas, écoute la rumeur  matinale du bourg, un bus et quelques voitures passent et je me dis que dans un mois tout pile je ferais un tour dans notre jardin en pyjama, peut-être même que je marcherai pieds nus dans l’herbe et écouterai sûrement le chant des petits oiseaux ravis de la douceur estivale de l’air.

J’installe le petit déjeuner sur la terrasse et je me dis que dans un mois tout pile, je préparerai le plateau du petit déjeuner pour l’emporter sur la terrasse de notre villa, de là admirer le bel abricotier qui déjà projettera son ombre sur la pelouse, les rayons du soleil jouant avec les reflets bleutés de la piscine.

Ce matin nous allons chausser nos godillots pour profiter des collines des  Costes avant qu’il ne fasse trop chaud et je me dis que dans un mois tout pile (et quelques jours, après rangement de quelques cartons), je me dis que nous randonnerons dans les Alpilles à la découverte de nouveaux chemins, de nouveaux paysages.

Dans un mois tout pile, nous ferons des projets de plantations, ici un olivier, là un palmier,  des rosiers grimpants sur un mur, devant les piliers de la terrasse un bougainvillier, un jasmin ou une glycine, des lavandes et des lauriers bien sûr, sur le puits un chèvrefeuille, près du portail un if peut-être, et d’autres encore.

Dans un mois tout pile, nous ferons PLOUF dans l’eau. Et re plouf et éclabousserons partout avant de sécher sur les transats.

Dans un mois tout pile, nous dînerons sur la terrasse du pool-house et admirerons le soleil couchant sur notre domaine, le jardin, l’ombre allongée de l’abricotier, la piscine éclairée…

Dans un mois tout pile nous passerons notre première nuit dans notre nouveau foyer !

Filplume



Deuxième tour pour les visites

16 03 2017

Où vous avais-je laissés ? Hum, quelques jours avant le déménagement.

Aujourd’hui c’est chose faite. Nous avons eu beaucoup de chance avec le temps. Pluie la veille et lendemain du grand déménagement. Rien le jour J.  5 copains et mon mari, plus mon père en chef de chantier. Nous avons tout stocké chez lui. Route vers le sud dimanche avec là encore le temps avec nous jusqu’à l’arrivée. Juste le temps de vider la remorque. Timing parfait.

Nous avions projeté de nous poser un peu. C’était sans compter sur les agences qui attendaient de pied ferme notre arrivée. Et c ‘est reparti pour les visites, cette fois de l’appartement. A ranger et à briquer pour 2 à 3 visites par semaine. Même si sans visites notre sweet- home est plutôt du genre propret. Nous le présentons nickel. Une contre visite cet après midi, alors au programme ce matin : nickeliser l’appartement. Sympa ce néologisme, pas facile à prononcer ;-)

Allez, je lâche le clavier et m’en vais nickeliser !

Filplume



Des cartons, encore des cartons

1 03 2017

Ca y est ! tout est en carton :-)

Ou presque, il nous reste : 4 assiettes et gobelets en plastique, 2 lots de couverts chacun, 2 bols, 1 poêle et  1 casserole pour deux jours.

Et une petite valise de vêtements tout de même !

Après des semaines de tri, de vente sur le bon coin, de dons aux Emmaüs et de petits tours par la déchetterie. Puis 9 jours de mise en cartons, emballage de meubles ou de démontage, d’emballages d’objets fragiles (là nous avons évité le démontage !) dans du papier bulle ou du papier cellophane, de décrochage de rideaux et de luminaires et j’en passe. Ceux qui ont déjà vidé une grande maison savent !

Nous sommes sur les rotules, archi crevés et archi contents. Pour la peine un petit restaurant ce midi, nous l’avons bien mérité.

Campement encore demain puis déménagement vendredi, ou plutôt stockage chez mon père.

Samedi repos chez des amis et départ dimanche matin pour le SUD dans notre petit appartement en attendant de trouver la maison de nos rêves.

Filplume



Mon nouvel appareil photo

22 01 2017

A quoi tu vois que tu as pris quelques dizaines de bougies ? Au fait que si l’on change quelques données techniques de ces maudits appareils qui jalonnent ton quotidien, cela tient pour toi d’un bouleversement agaçant, très agaçant !

Je ne m’habitue pas à mon nouvel appareil photo, je suis passée de mon Canon que j’avais bien en main à un Polaroïd que je jetterais volontiers par terre. Mon pauvre Canon lui est tombé tout seul par terre ! Comme je le regrette. J’ai l’impression de ne même plus savoir appuyer sur un bouton. C’est flou, c’est bougé, il ne cesse de faire le point quand j’appuie. Ça m’énerve !

La notice est miniature. A tel point que même avec ma loupe de broderie je n’arrive pas à la déchiffrer.  Elle est aussi minimaliste, elle tient en deux pages ! Quand je me balade dans les propriétés, il y a plusieurs tailles d’image, laquelle est la meilleure ? Que faire de la balance des blancs ? Et des termes qui me sont inconnus. C’est quoi l’ISO ?

Il y a aussi l’extraction d’images. Avec mon cher Canon, rien de plus simple. Là malgré le choix du dossier, qu’il faut refaire à chaque fois cela dit en passant, j’ai un mal fou à retrouver l’image, qu’il faut renommer avant de la retraiter. C’est le bazar dans mes fichiers depuis que j’ai fait nettoyé mon PC. Grrrr ! Je passe dix minutes à cliquer avant d’avoir une photo à déposer sur mon blog. Un pensum !

Pour vider l’appareil, c’est une par une et non toutes en une seule fois ! Ou alors je n’ai pas encore trouvé le bon raccourci clavier pour sélectionner tout, alors que cela fonctionnait parfaitement avec le Canon.

Rendez moi mon Canon !

Bref, je n’ai plus de plaisir à mettre en scène mes petites créations et à vous les faire partager. Je prendrais bien un cours de Polaroïd ! Et de Windows 8 par la même occasion pour faire un bon tri dans mes fichiers. J’ai plein de dossiers en double (que je n’ai pas créés) avec des contenus différents. Que c’est irritant !

Même chose pour mon téléphone dont je vous parlerai peut-être un peu plus tard. Il m’énerve bien aussi celui là ! L’autre est tombé par terre aussi.

Tiens il faudrait que j’écrive un petit truc sur “tombé par terre”, ce serait rigolo.

Filplume



C’est le four

4 04 2016

Quoi c’est tout, le four ? Décidément c’est un peu court !

Je pourrais ajouter à cela que j’aime son esthétisme, ses formes épurées et géométriques, son teint d’ébène encadré d’aluminium brossé piqué de beaux yeux bleus, pardon d’affichage horaire lumineux.
Je pourrais dire encore que j’aime sa porte froide, très judicieux ; sa fonction d’auto nettoyage, super pratique et bien d’autres choses encore.

Mais ce que je préfère c’est ce qu’il me donne, à chaque fois, sans jamais rechigner.

J’enfourne un poulet tout cru, tout pâle, il me le rend doré à souhait.
J’enfourne un moule à demi empli d’une préparation pâteuse blanchâtre, il m’offre un cake blond à souhait et odorant.

J’enfourne une plaque de vagues petits tas informes, il en ressort de magnifiques choux, drôlement bien gonflés, prêts à être garnis de crème pâtissière et décorés de glace royale.

Oui, mon four est la générosité incarnée, c’est l’objet domestique du bonheur et de la convivialité. On l’allume pour y cuisiner quelques plats ou desserts que l’on partagera autour d’une jolie table entourés d’êtres qui nous sont chers.

Et pendant ce temps là il refroidira, modestement, en silence. C’est génial un four !

choux à la crème

Et vous, c’est quoi votre objet domestique préféré ?

Filplume



Quel est votre objet domestique préféré ?

2 04 2016

Récemment, l’éphéméride de Flow (mon magazine favori) suggérait “dessinez ci dessous votre objet domestique préféré“. Ah non, c’est un peu court jeune Flow, on pouvait dire, bien des choses en somme. Enfantin : s’il vous plait dessines moi ton objet domestique préféré. Curieux : c’est quoi ton ustensile préféré ? Professoral : sortez vos cahiers et dessinez votre objet usuel favori.
Moi, rebelle :  Dessiner, si je veux !

Passé le moment de surprise, j’ai eu envie de jouer le jeu et cherché quel pourrait bien être mon objet domestique préféré. Et j’ai du y réfléchir plus longtemps que je ne le pensais. La première idée qui est venue est tout à fait saugrenue. Cet objet serait coiffé en brosse, hérissé de pics blancs plantés drus, emmanché d’un long cou bleu et couronné d’un voile en microfibres humide. A condition toutefois que les mains de l’homme soient dans le prolongement du manche bleu. Car le bleu, c’est bien connu est la couleur des garçons.

Trêve de féminisme. La seconde idée est plus prosaïque. S’il est un appareil ménager dont je ne pourrai plus me passer c’est la machine à laver le linge. Notez bien “plus”, car sans paraître radoteuse, je n’ai pas toujours connu cet appareil magique. Petite fille j’accompagnais mes grands-mères au lavoir du village. Elles y retrouvaient nombre d’autres femmes, comme elles, à genoux, battoir à la main. Quel mérite. J’ai aussi lavé le linge familial avec ma mère, puis seule, dans la grande bassine en fonte juchée sur deux tréteaux (la bassine, pas moi). Une planche blanchie et lisse d’usure plongeait dans la cuve à demi remplie d’eau qu’on avait fait chauffer auparavant sur la cuisinière. Il fallait frotter le linge avec le gros savon de Marseille et le brosser énergiquement avec la brosse à chien dent. Puis essorer, rincer et recommencer deux fois.

A dix huit ans j’ai pris mon indépendance et dans ma chambre de bonne à Paris, au sixième sans ascenseur, il y avait comble du luxe un minuscule lavabo d’eau froide ! Alors j’ai acheté une grande cuvette, et comme avant, j’ai fait chauffer l’eau dans une casserole et frotté mon linge à la main accroupie par-terre pour ne pas mouiller mon bureau.

Et un jour j’ai eu une machine à laver le linge. Un miracle ! Je vous le dis, c’est la plus belle invention du XXe siècle. Mais ce n’est pas mon objet domestique préféré, car à y bien penser celui qui emporte le premier prix c’est le four…

A suivre…

lavoir Dormelles

Le lavoir de mon enfance

image empruntée à Loisirs en Gâtinais

Filplume



Plaisirs du dimanche

27 03 2016

Le plaisir du dimanche commence dès le samedi matin en allant chercher le journal avec son supplément fin de semaine (notez que je n’ai pas cédé à l’anglicisme). Et que je ne cède pas non plus à la tentation de feuilleter in peto le magazine.
Il se poursuit le dimanche matin par l’emplette de la baguette tradition complétée de petits gâteaux aussi beaux que délicieux.

Puis vient LE moment. Celui où je dispose sur la table basse le gâteau, aujourd’hui une mousseline vanille fourrée d’un coulis de framboise sur lit de craquelin. Puis, j’ouvre le supplément à la bonne page, celle des mots croisés de Michel Laclos. Les seuls, les vrais. Les connaisseurs approuveront.

Et c’est parti pour une ou deux heures de sport cérébral dopée avec une gourmandise (faut tenir la distance ;-)

mots croisés michel laclos

En plus aujourd’hui il pleut, un début d’après midi au top !

Filplume



Il a neigé sous le pommier

28 04 2015

Il a neigé sous le pommier,
Le soir où le vent s’est levé,
Des flocons de pétales blancs.
Mais il pleut souvent au printemps,
De belles gouttes de velours végétales
Parsèment le pré de diamants veloutés.

Une bourrasque et les corolles
Caressent l’herbe folle.
Encore un souffle dans la nuit
Et les branches débarrassées
De leur bel habit nacré
Se couvriront de boutons de fruits.

.
pétales pommier en fleurs

Filplume



Princesse Chouchou

2 02 2015

Pour ma Princesse Chouchou

Princesse Chouchou
Sort tous ses joujoux
Et dans sa chambre sens dessus dessous
Touille dans son faitout un gratin de choux.

Princesse Chouchou,
Tour à tour, câline son matou,
Puis grimpe sur mes genoux
Pour lire Tchoupi et Doudou.

Mais par dessus tout Princesse Chouchou
J’aime croquer tes jolies joues
Et c’est sous tes bisous
Que mon cœur se dissout.

Filplume



Mon ptit gars

6 01 2015

Mon ptit gars est presque là
A portée de bras
Mon ptit gars est presque là
Si près et si loin à la fois

Mon ptit gars est là
Trois jours c’est déjà çà
Mon ptit gars est là
Aux bisous chocolat

Mon ptit gars s’en va
Demain l’avion l’emportera
Mon ptit gars s’en va
Sur son île loin de moi

Mais dans trois mois
C’est moi qui serai là
Mon ptit gars
Mon Himalaya

Filplume







Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 603 articles | blog Gratuit | Abus?